La jeune fille à la fleur

La Jeune Fille à la Fleur, Pentagone, Washington, États-Unis  /  le 21 octobre 1967  –
photo de Marc Riboud  / Magnum Photos ©
 

La jeune fille à la fleur

Le métier du photographe reporter

Dans les médias (télé, presse écrite, internet) que tu consultes, tu regardes des photographies prises par des reporters, certaines sont marquantes parce qu’elles véhiculent des messages puissants.

Par exemple, la contestation pacifiste est un mouvement de désapprobation d’hommes et de femmes de la vie civile qui montrent publiquement leur désaccord avec leurs dirigeants politiques.

La contestation pacifiste est un choix grave parce qu’elle peut mettre en danger la vie de ceux qui pratiquent ce moyen d’expression.

Aujourd’hui, nous allons observer ensemble une photographie prise à Washington le 21 octobre 1967. Elle est très connue dans le monde entier, elle est même devenue le symbole de la contestation pacifiste.

Nous allons effectuer son décryptage avec toi.

Qui est le reporter Marc Riboud ?

Nous allons te présenter le photographe, il est très célèbre.  C’est un photojournaliste accompli. Il a parcouru le monde pour prendre des photos de scènes de pays en guerre. Il s’appelle Marc Riboud. Il est français, il a 44 ans lorsqu’il prend cette photo. Il est originaire de Lyon.

Il est ingénieur de métier et il a toujours eu l’habitude de prendre des photos pendant ses loisirs. C’est sa grande passion depuis qu’il est enfant.

Ses photos sont appréciées et il devient reporter-photographe, il se démarque par une spécialisation qui le caractérise : il devient photographe de guerre.

En fait, il a grandi pendant la Deuxième Guerre mondiale et sa famille a été très éprouvée par la guerre. Il travaille pour couvrir des événements pour l’agence Magnum.

Il a eu une longue carrière très prolifique de reporter. Ses photos sont très remarquées parce qu’elles contiennent une large part d’émotionnel et de poésie comme celle du Peintre de la tour Eiffel prise en 1953.

Marc Riboud s’est distingué pour ses activités de reporter de guerre, il a parcouru le monde et il n’a pas hésité à se mêler à la foule dans des situations de guerre dangereuses pour sa vie : Chine, Algérie, Union soviétique, Chine, Cuba, Tibet, Turquie, etc.

Plusieurs de ses photos ont été publiées dans les magazines éminents comme Life, National Geographic et Paris-Match.

Voici son site Web : www.marcriboud.com. Le site Magnum contient une rubrique pour chacun de ses photographes. Celle de Marc Riboud est disponible sous ce lien.

Marc Riboud est décédé à 93 ans à Paris le 30 août 2016. À sa demande, ses archives ont été reversées au Musée National des Arts Asiatiques Guimet à Paris où se tiennent régulièrement des expositions de ses productions en son honneur ou sur une thématique le concernant.

https://information.tv5monde.com/culture/disparition-du-photographe-marc-riboud-125715

De quoi parle cette photo ?

Ce cliché est une photo argentique en noir et blanc prise par Marc Riboud le soir du 21 octobre 1967. Ce jour-là, Marc Riboud est envoyé par l’agence Magnum pour couvrir la manifestation historique. Beaucoup de photographes de tous les pays étaient là pour assister à ce grand événement pacifiste inédit aux États-Unis.

Le photographe a pris beaucoup de photos. Le soir venu, il est toujours sur place et il a aperçu la jeune fille postée devant la garde de sécurité.

C’était sa dernière pellicule et il a pris ses six derniers clichés pour immortaliser cette scène étonnante.

La scène se déroule devant le Pentagone à Washington aux États-Unis. C’est le ministère de la Défense américaine, il est dirigé à ce moment-là par le secrétaire de la Défense,  Robert McNamara (de 1961 à 1968) sous la présidence de Lyndon B. Johnson, le président des États-Unis de l’époque.

Une grande manifestation s’est déroulée ce jour-là conduite par des militants pacifiques qui demandent au gouvernement américain le retrait des troupes armées du Viêtnam avec le retour immédiat des soldats chez eux.

Comme tu peux le voir, le personnage central de la photo est une femme avec en face d’elle des militaires en position de combat.

La  jeune fille se tient avec bravoure devant une rangée de soldats armés de baïonnettes, leur posture montre qu’ils sont prêts à donner l’assaut. La jeune fille ne tient pas d’armes, elle porte dans les mains une fleur. Elle est silencieuse.

Qui est cette femme  sur la photo ?

Cette jeune fille est une étudiante militante pacifiste, elle s’appelle Jan Rose Kasmir, elle a 17 ans. Elle tient une fleur et elle est habillée avec une robe fleurie comme toutes les filles de son âge à l’époque. C’est le grand moment de la génération hippie aux États-Unis avec le mouvement « Peace and Love ».

Le choix de la fleur est important, il s’agit d’un chrysanthème. En Asie, cette fleur est appelée la ‘fleur d’or’ et symbolise la joie, la gaieté et l’optimisme. C’est également le symbole de l’éternité.

Jan Rose Kasmir ne savait pas qu’elle était photographiée. Elle a découvert la photo dans la presse et elle s’est présentée à des journalistes qui l’ont interrogée sur ce jour-là. Elle a expliqué son geste en disant  qu’elle était allée parler aux soldats pour leur dire de ne pas faire la guerre et que c’était une folie.

Il ne semble pas qu’elle ait eu une réponse de la part des soldats. Elle n’a rien dit à ce sujet. Mais elle se rappelle leur regard qui tentait d’éviter le sien. Ils ne voulaient pas de contact visuel avec elle.

Elle se rappelle l’émotion qu’elle a ressentie à leurs côtés : « Des garçons à peine plus âgés que moi ! Plus je m’approche d’eux, plus je distingue leur visage, plus je suis fascinée. Oui, ce sont de jeunes types qui ont l’air presque effrayés. »

Cette photo est très forte parce qu’elle intervient à un moment particulier de l’histoire des États-Unis. En effet, l’opinion américaine ne voulait plus de cette guerre contre le Viêtnam qui avait déjà duré plus de 10 ans.

Dans la soirée, les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants pacifistes violemment, les ont arrêtés agressivement en les trainant au sol. L’événement a été largement médiatisé à la télévision.

Jan Rose Kasmir est devenue kinésithérapeute et elle habite au Danemark avec son mari et sa fille. Elle est toujours une pacifiste militante et membre du mouvement hippie Peace and Love.

Quel est le contexte de la photo ?

Le  21 octobre 1967 est une date mémorable aux États-Unis. L’organisation pacifiste et anti-guerre appelée Comité de Mobilisation national pour Finir la Guerre au Viêt-Nam a organisé une grande marche vers le Pentagone pour protester contre la guerre du Viêtnam.

Cette manifestation a rassemblé  plus de 100.000 manifestants toutes générations confondues et ils se sont installés dans des tentes sur le parking du Pentagone devant une vaste garde de policiers et de forces armées prêtes à intervenir. Plus de 800 militants pacifistes ont été arrêtés.

Ce mouvement militant pacifiste représente un grand moment de désobéissance civile de la part des Américains qui ont montré leur désapprobation concernant les choix politiques de leur gouvernement. Des personnalités médiatiques faisaient partie du cortège, dont plusieurs écrivains américains célèbres.

Sur le plan historique, cette période est difficile pour le gouvernement américain, il est devenu impopulaire dans le pays à cause de sa politique extérieure en Asie. Le ministre de la Défense, Robert McNamara, était en faveur d’un engagement puissant et il n’a pas hésité pas à envoyer sur place des soldats américains et un arsenal militaire très coûteux (avions de chasse, bombardiers, avions de combat, armes chimiques, etc.)

Son engagement dans le conflit était largement contesté par l’opinion et tout le gouvernement a pâti d’une mauvaise image. Il était fortement critiqué et il a démissionné de son poste de ministre en 1968.

La guerre du Viêtnam est une des guerres les plus longues et elle fait partie des plus meurtrières. Elle a duré près de 12 ans (de 1963 à 1975). La présence des forces américaines sur le territoire vietnamien a abouti à un nombre de morts et de blessés très important des deux côtés. Près de 60.000 soldats américains sont morts au combat et plus de 300.000 ont été blessés. Du côté vietnamien, près de 280.000 soldats ont perdu la vie.

Cette guerre représente un échec cuisant pour la politique américaine.  Elle a été très controversée et l’opinion américaine était en faveur du retrait de l’armée de ce pays.

Ce sujet est toujours sensible aux États-Unis du fait des nombreux récits des vétérans de cette guerre. De nombreux films ont été réalisés par de grands cinéastes comme Stanley Kubrick, Francis Ford Coppola et Oliver Stone retraçant l’histoire de ces événements tragiques et les expériences des soldats américains.

Les dessous des images : la jeune fille à la fleur

Pourquoi cette photo est-elle surprenante ?

L’innocence de Jan Rose Kasmir portant une fleur correspond bien à l’idée de la contestation pacifiste. La photo est très poétique et le visage innocent renforcé par la fleur ajoute un contraste saisissant avec les baïonnettes, symbole de violence meurtrière.

Cette photo symbolise la volonté de paix de l’opinion américaine.

Il faut se rendre compte que l’ambiance est tendue devant le Pentagone. Les soldats sont là pour intimider les manifestants qui ne sont pas armés. La manifestation est diffusée à la radio et à la télévision à un moment où l’opinion américaine désapprouve l’usage de la force.

Ce jour-là, les soldats sont confrontés à de jeunes gens pacifistes qui ne sont pas venus pour se battre, mais pour faire passer un message pacifiste et humain.

Comme tu peux t’en rendre compte, la photo montre une scène contradictoire et puissante en symbole de contestation pacifiste :

  • La jeune fille n’est pas armée
  • Sa seule arme est son regard innocent et la petite fleur
  • Son message se passe dans le silence
  • Les soldats sont très jeunes
  • La force des armes rappelle la violence de la guerre
  • La contestation pacifiste est forte même si elle est portée par une seule personne

Pour aller plus loin… (pour approfondir tes connaissances…)

Tu peux te renseigner sur le métier de reporter et consulter le site de Marc Riboud. www.marcriboud.com.

Si tu veux en savoir plus sur cette journée, tu peux rechercher de la documentation sur la marche pacifiste du 21 octobre 1967 à Washington. Tu peux aussi :

  • Visiter des sites internet ;
  • Découvrir la vie de Marc Riboud ;
  • Effectuer des recherches et trouver d’autres reporters qui ont couvert l’événement ;
  • Faire un exposé en classe ;
  • Lire des livres ou regarder des films sur les mouvements pacifistes ;
  • Visiter le musée Guimet à Paris.

Tu peux également en parler à ton professeur, proposer l’étude de cet événement historique ou réaliser un exposé seul ou en groupe.

Si vous souhaitez lire d’autres articles, cliquez-ici →

À travers cet article, nous avons essayé d’évoquer une dimension pédagogique de la photographie. Tout comme les leçons apprises en classe, les souvenirs capturés en image prennent une place spéciale dans le parcours éducatif. Si vous ressentez le désir d’ancrer ces moments dans le temps pour votre école, collège ou lycée, sachez que notre service de photographe scolaire est là pour immortaliser ces instants avec délicatesse et passion.

Téléchargez votre guide

Dans ce guide, vous trouverez :

- 15 conseils pour préparer la séance en toute tranquillité
- 5 documents utiles pour l'organisation
- Et de nombreuses autres informations...

Renseignez vos coordonnées ainsi que votre adresse email et accéder immédiatement à votre guide :

Votre guide arrive dans votre boite mail dans quelques instants ! (Vérifier tout de même vos spams)

Pin It on Pinterest

Share This