Vous êtes ici : Accueil » L'histoire des photos célèbres » L’ homme au char de Tian’anmen

L’ homme au char de Tian’anmen

Tank Man ou l’inconnu de la place Tienanmen, Pékin (Chine) /  le 4 juin 1989  –
photo de Stuart Franklin /Agence Magnum ©

Le décryptage de la photo prise par Stuart Franklin – 04/06/1989

Le métier de photographe reporter consiste à prendre des photos sur le vif pour illustrer des articles de journaux sur des événements historiques.

Les photographes reporters sont des journalistes, ils se déplacent dans le cœur de l’action pour couvrir des événements particuliers.

Leurs photographies font parfois la une de l’actualité pour des raisons qui n’ont rien à voir avec l’esthétique. Ils arrivent que ces photos légendaires manquent de visibilité parce qu’elles sont furtives ou grossies pour capturer l’essence d’un moment historique.

Ce n’est pas parce qu’une photo est floue ou qu’elle semble de mauvaise qualité selon les codes de la photographie classique qu’elle n’est pas puissante.

Le métier du photographe reporter

Dans les médias (télé, presse écrite, internet) que tu consultes, tu regardes des photographies prises par des reporters, certaines sont marquantes parce qu’elles sont porteuses de symboles.

Par exemple, le symbole de la liberté est puissant parce qu’il y a des pays où les citoyens n’ont pas le droit à la liberté de parole, de déplacement ou de choix politique que nous connaissons dans les pays défendant la  démocratie.

Aujourd’hui, nous allons regarder ensemble cette photographie prise en Chine le 4 juin 1989. Elle est très connue et contient plusieurs messages.

Nous allons effectuer son décryptage avec toi.

Qui est le reporter Stuart Franklin ?

Nous allons te communiquer des informations sur le photographe, il est très célèbre.

Le reporter est au début de sa carrière, il s’appelle Stuart Franklin. Il est britannique, il a 33 ans. Il prend des photos pour l’agence Magnum. Il est encore étudiant et il prépare un doctorat de géographie à l’Université d’Oxford qu’il obtiendra en 2000. En plus d’être reporter, il est un environnementaliste. Il a fait des reportages pour National Geographic également. Il a réalisé beaucoup de photos et de reportages durant sa carrière. Il est toujours actif.

Ce reporter a également été récompensé plusieurs fois pour ses photos exceptionnelles que tu peux consulter sur son site Web : www.stuartfranklin.com. Le site Magnum contient une rubrique pour chacun de ses photographes. Celle de Stuart Franklin est disponible ici.

De quoi parle cette photo prise près de la place Tienanmen à Pékin ?

En observant cette photo, tu vois une file de cinq chars de guerre arrêtés dans une grande rue de la circulation portant des marquages pour les conducteurs des automobiles qui doivent passer là habituellement.

C’est une grande avenue à Pékin appelée l’Avenue de la Paix éternelle.

En face du premier char, nous remarquons un homme immobile chargé de sacs. Il porte une chemise blanche et un pantalon sombre. Il est petit et mince.

Plus loin, tu remarques un autobus brûlé. Tu devines qu’il y a des troubles dans la ville et que les autorités ont envoyé des chars de l’armée pour remettre de l’ordre dans la ville.

Qui est cet homme sur la photo ?

L’homme est la seule personne visible sur la photo. Il est minuscule et fait face à la puissance des chars gigantesques. Tu es frappé certainement par le contraste entre ce petit homme et ces chars de guerre surpuissants conduits par des hommes invisibles. L’identité de cet homme reste inconnue.

Tout ce que l’on sait de lui, c’est qu’il a passé une quinzaine de minutes à cet endroit.

Il est monté sur le char et il a discuté avec le conducteur. Puis, il est redescendu et s’est posté devant le char à nouveau. Le véhicule de guerre a tenté de contourner cet inconnu, mais à chaque fois il s’est placé face à ce véhicule pour l’empêcher d’avancer. Un groupe d’hommes est venu le tirer de cet endroit pour l’emporter vers la foule peu après.

L’atmosphère ambiante est austère, les couleurs sont grises et ternes. Une grande partie d’ombre d’arbres ne nous laisse rien distinguer du cadre environnant la scène.

La photo n’est pas très nette, parce qu’elle a été capturée de loin avec un zoom, il a fallu l’agrandir pour avoir une vue intéressante de la scène. Le reporter se tenait sur le balcon d’un hôtel à distance.

La photo est prise dans un moment culminant et tragique de l’histoire contemporaine chinoise. Les reporters étrangers étaient surveillés de près et agressés par la police chinoise très répressive.

Le contexte est tendu et difficile parce que le photographe britannique risque sa vie pour ce cliché.

Quel est le contexte de la photo ?

La photo a été prise dans la journée du  4 juin 1989.  C’est un événement important dans l’histoire de la Chine communiste. On sait qu’il y avait 159 chars au total ce jour-là.

Dans la nuit du 3 au 4 juin, quelques heures seulement avant la prise de cette photo s’est déroulé un massacre de grande ampleur à cet endroit. Plus de 2.660 personnes sont mortes abattues par les tirs de balles des troupes armées chinoises pour briser le mouvement de contestation des étudiants demandant à leurs dirigeants l’instauration de la démocratie dans leur pays.

Ces jeunes demandaient publiquement la liberté d’expression, de la presse et la fin de la corruption. Ils se sont installés sur la place Tienanmen et ont campé jour et nuit pendant des semaines dans un grand mouvement de manifestation très médiatisé.

C’était une grande période d’insurrection dans le pays et le monde entier est attentif aux événements qui secouent la Chine à ce moment-là.

Beaucoup de reporters sont mobilisés en Chine pour couvrir les événements.

Plusieurs photographes sont dans le même hôtel que Stuart Franklin comme Charlie Cole ou Jeff Widener. Beaucoup de photos et de vidéos ont été tournées à cette période. Malheureusement, des reporters étrangers ont été agressés, la police chinoise leur a confisqué les pellicules et parfois les appareils photo.

Beaucoup de photos disponibles actuellement ont été sorties du pays en  cachette pour être rapportées aux agences et publiées dans la presse internationale.

C’est le cas pour cette photo. Stuart Franklin a eu la bonne idée de retirer la pellicule de son appareil et de la remettre à une étudiante qui l’a rapportée à l’agence Magnum clandestinement cachée dans une boîte à thé pour ne pas être repérée par les contrôles de sécurité à l’aéroport.

https://www.theguardian.com/artanddesign/photography-blog/2014/jun/03/stuart-franklin-tiananmen-square-tank-man

Que se passe-t-il dans le monde en 1989 ?

Le monde entier regarde la Chine à ce moment-là, car ce mouvement de soif pour la liberté est mené par des étudiants qui rêvent d’un avenir différent pour leur pays. Cette opposition est unique et demande beaucoup de courage dans un pays où sont réprimés et jetés en prison les dissidents politiques, les écrivains et les journalistes.

La jeunesse chinoise veut la liberté d’expression, elle veut être libre de communiquer ses pensées et ses opinions comme c’est inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme que les autorités ne respectent pas.

Il règne dans le monde à ce moment-là une soif de démocratie pour les peuples qui souhaitent plus de liberté et changer la vision du monde pour plus d’égalité entre les personnes.

C’est l’année de la chute du mur de Berlin, c’est l’avènement du socialisme dans plusieurs pays dont la France et c’est l’époque où le bloc de l’Union soviétique se fissure sous le président Mikhaïl Gorbatchev.

La photo est historique parce qu’elle expose aux yeux  du monde entier la répression dans laquelle vit cette population. Les autorités chinoises utilisent une grande répression pour régner sur le pays et afficher une image d’unité de vaste nation prospère.

Cette grande puissance empêche la liberté d’expression depuis toujours. Actuellement, la Chine peine à se faire accepter comme une grande nation sur la scène internationale. Cette position l’affaiblit parce qu’elle a l’image d’un pays démocratique bafouant les droits de l’homme.

En 2023, c’est encore un combat pour le gouvernement chinois de montrer au monde entier son engagement vers plus de liberté et de démocratie pour ses citoyens. La Chine compte une population de 1 412 360 000 habitants. Sa politique manque d’ouverture sur le monde.

Pourquoi cette photo est-elle surprenante ?

Comme tu peux t’en rendre compte, la photo montre une scène interdite et lourdement sanctionnée :

  • Les chars des troupes armées chinoises sont utilisés pour réprimer la population
  • Un massacre vient d’avoir lieu sur ce lieu dramatique
  • Un homme chinois inconnu a osé défier la grande armée de Chine
  • La force pacifique s’élève contre la force militaire
  • L’image symbolise la volonté et la témérité de la jeunesse chinoise.

Pour aller plus loin… (pour approfondir tes connaissances…)

Tu peux te renseigner sur le métier de reporter en consultant le site de Stuart Franklin. www.stuartfranklin.com.

Voici comment le reporter résume son métier :

« J’adore photographier. C’est aussi simple que ça !  » – Stuart Franklin.

Si tu es curieux et que tu souhaites en savoir davantage sur l’événement historique de la place Tienanmen, tu peux :

  • Visiter des sites internet ;
  • Effectuer des recherches et trouver d’autres reporters qui ont couvert l’événement
  • Faire un exposé en classe.

Tu peux également en parler à ton professeur, proposer l’étude de cet événement historique ou réaliser un exposé seul ou en groupe.

Si vous souhaitez lire d’autres articles, cliquez-ici →

À travers cet article, nous avons essayé d’évoquer une dimension pédagogique de la photographie. Tout comme les leçons apprises en classe, les souvenirs capturés en image prennent une place spéciale dans le parcours éducatif. Si vous ressentez le désir d’ancrer ces moments dans le temps pour votre école, collège ou lycée, sachez que notre service de photographe scolaire est là pour immortaliser ces instants avec délicatesse et passion.

Téléchargez votre guide

Dans ce guide, vous trouverez :

- 15 conseils pour préparer la séance en toute tranquillité
- 5 documents utiles pour l'organisation
- Et de nombreuses autres informations...

Renseignez vos coordonnées ainsi que votre adresse email et accéder immédiatement à votre guide :

Votre guide arrive dans votre boite mail dans quelques instants ! (Vérifier tout de même vos spams)

Pin It on Pinterest

Share This