Vous êtes ici : Accueil » L'histoire des photos célèbres » Déjeuner au sommet d’un Gratte ciel

Déjeuner au sommet d’un Gratte ciel

« Lunch atop a skyscaper » Photographe anonyme – Rockefeller Center Manhattan – 20 septembre 1932

Le décryptage de la photo prise en haut du Rockefeller Center à Manhattan – 1932

Sais-tu que les photos contiennent la plupart du temps des informations ou des détails que nous devons décrypter pour bien comprendre l’intention du photographe ?

Quand tu prends une photo, il s’agit pour toi de garder un souvenir d’un moment spécial, c’est une rencontre avec des amis, un évènement familial ou un bon moment que tu passes, et tu veux l’immortaliser pour ne jamais l’oublier.

La magie de la photographie est sa faculté de nous faire remonter le temps et de nous donner l’impression que nous revivons ce moment. C’est aussi important de te rendre compte que tout ce qui est pris en photo revient à une décision prise par notre sphère émotionnelle. Une situation nous touche, nous plaît, nous attriste ou nous amuse, c’est notre cœur qui bien souvent nous fait pousser sur le bouton déclencheur.

Aujourd’hui, nous te présentons une photo en noir & blanc. Plusieurs éléments ou indices peuvent t’aider à localiser ce cliché dans le temps. Si tu es attentif, tu peux en apprendre beaucoup rien qu’en regardant attentivement.

Nous pouvons te signaler que c’est une photo très célèbre aux États-Unis et dans le monde entier. Elle est toujours reproduite et elle se décline en image décorative pour des intérieurs de maison ou de bureaux d’entreprises.

C’est maintenant à toi de te poser des questions et te demander pourquoi elle est si célèbre. Il y a forcément une raison.  Nous allons te raconter l’histoire de cette image et effectuer son décryptage avec toi.

De quoi s’agit-il au juste ?

Nous remarquons au premier regard qu’il y a onze hommes assis sur une poutre en métal en plein ciel. Nous sommes immédiatement impressionnés par le vide de l’espace et cela nous donne le vertige.

L’arrière-plan nous indique que nous sommes dans une grande ville développée avec de hauts immeubles.

Les personnages ne sont pas habillés à la mode actuelle, ils portent des casquettes, des tricots de corps, des combinaisons de travail et des souliers de ville. Ils ne portent pas de harnais de sécurité. Tu as bien compris que cette photo en noir & blanc date d’une époque révolue. Il s’agit de 1932.

Ce sont des ouvriers du bâtiment à l’heure de la pause du déjeuner. Ils sont à 260 mètres du sol parce qu’ils travaillent à la construction du Rockefeller Center, un immense building de bureaux  de 70 étages dans le quartier des affaires de Manhattan dans le cœur de New York. Dans l’arrière-plan se trouve le grand parc boisé de Central Park.

Cette photo culte de l’histoire américaine est très célèbre et tu te demandes certainement pourquoi.

Quelle est l’identité de ces hommes et du photographe ?

L’histoire de cette photo est fascinante et pleine de mystère. Elle a été prise le 20 septembre 1932.

Le cliché a été publié pour la première fois dans le supplément du dimanche du New York Herald Tribune le 2 octobre 1932. Elle provient de l’agence de photos Corbis.

Dans l’article, le nom de ces hommes n’est pas écrit et celui du photographe non plus parce qu’à l’époque, cela n’était pas obligatoire comme à l’époque actuelle.

La première réaction des New-Yorkais a été de penser qu’il s’agissait d’un montage. Cela semblait incroyable pour eux de voir onze hommes aussi détendus et souriants à une telle hauteur en train de manger, boire ou fumer une cigarette au 69e étage d’un immeuble.

C’est vrai que nous sommes également surpris par le côté naturel de ces hommes qui sont pourtant dans une situation dangereuse pour leur vie. Cela donne beaucoup de puissance au cliché.

Jusqu’à ce jour, de multiples recherches ont été effectuées par des journalistes ou par des inconnus pensant avoir reconnu un de leurs proches. Des noms ont été posés sur certains visages, mais il n’y a pas de preuve. Aucun de ces onze hommes n’est venu se déclarer comme l’un des figurants.

On apprendra par la suite que trois photographes étaient présents : Thomas Kelley, William Leftwich et Charles Ebbets. C’est l’agence de photo Corbis qui possède les droits sur cette photo.

Pourtant, ces recherches ont ouvert la voie sur d’autres pistes. Plusieurs clichés ont été découverts à l’agence Corbis montrant qu’il y a eu beaucoup de photos de ces inconnus prises ce jour-là.

Lunch Atop A Skyscraper : The Story Behind The 1932 Photo | 100 Photos | TIME

Quel est le contexte historique de la photo ?

Le contexte historique est très important. Au début des années 1930, les États-Unis connaissent une crise économique sans précédent, c’est l’époque de la Grande Dépression après le krach boursier survenu en 1929. Beaucoup d’Américains perdent leur emploi et peinent à joindre les deux bouts pour nourrir leur famille.

Les promoteurs tentent de relancer l’économie en lançant des chantiers immobiliers immenses et embauchent des ouvriers pour la construction. Le salaire est bas, le travail est pénible et dangereux. Il n’y a pas de harnais de sécurité, de casque ou de chaussures de sécurité. Juste un bleu de travail qui protège des salissures.

Beaucoup sont des immigrants irlandais, italiens, d’autres sont des Indiens américains.  Les hommes prennent tous les risques possibles pour un salaire. Il y a beaucoup d’accidents également. Il faudra près de 4.000 ouvriers payés $1,50/heure pour ce building.

Ces grands chantiers de construction ont contribué à l’expansion de New York et elle est devenue une ville puissante et effervescente.

Pourquoi cette photo est-elle surprenante ?

Il s’agit en fait d’un shooting publicitaire mis en place par les promoteurs du Rockefeller Center pour faire la promotion de l’immeuble, de nouveaux bureaux sont en construction et seront bientôt disponibles à la location. Les photos ne sont pas spontanées, elles sont orchestrées avec précision et plusieurs clichés existent. Cette photo sera finalement sélectionnée pour être publiée.

À la tête de ce chantier se trouve le magnat du pétrole John Davison Rockefeller qui a de grandes ambitions de construction pour New York. Pour faire de la publicité à ce nouvel immeuble, il met en place une stratégie de communication, il convoque plusieurs photographes et leur demande de prendre des clichés des ouvriers pour montrer qu’il s’occupe de bâtir la ville et de créer des emplois pour relever l’économie après le terrible krach financier.

L’analyse de la photo dans son contexte initial

Pour les Américains, cette photo est culte, elle leur rappelle leurs origines. Ils sont tous fils et filles d’immigrants et ils se rendent comptent que leurs ancêtres étaient prêts à tout pour trouver un emploi en Amérique au risque de leur vie.

Cette photo touche la part émotionnelle des Américains et parle à leur cœur, à leur fibre familiale, à ce que leurs ancêtres ont construit pour eux à partir de rien.

Ces ouvriers sont des inconnus, ils ressemblent pourtant à tous les arrière-grands-pères immigrants que les Américains d’aujourd’hui n’ont pas connus et dont ils n’ont aucune photo.

Ce cliché rassemble les Américains de toutes les origines.

Si vous souhaitez lire d’autres articles, cliquez-ici →

À travers cet article, nous avons essayé d’évoquer une dimension pédagogique de la photographie. Tout comme les leçons apprises en classe, les souvenirs capturés en image prennent une place spéciale dans le parcours éducatif. Si vous ressentez le désir d’ancrer ces moments dans le temps pour votre école, collège ou lycée, sachez que notre service de photographe scolaire est là pour immortaliser ces instants avec délicatesse et passion.

Téléchargez votre guide

Dans ce guide, vous trouverez :

- 15 conseils pour préparer la séance en toute tranquillité
- 5 documents utiles pour l'organisation
- Et de nombreuses autres informations...

Renseignez vos coordonnées ainsi que votre adresse email et accéder immédiatement à votre guide :

Votre guide arrive dans votre boite mail dans quelques instants ! (Vérifier tout de même vos spams)

Pin It on Pinterest

Share This